La recherche

La majorité des enseignants de l’IUT de Toulouse-Auch-Castres sont des enseignants-chercheurs titulaires d’une thèse de Doctorat. Ils assurent des enseignements et des tâches administratives dans des départements pédagogiques et sont affectés à des laboratoires de recherche de l’université Toulouse 3 Paul Sabatier.

Recherche fondamentale et recherche appliquée sont menées à des niveaux souvent d’envergure internationale, toujours en lien avec les domaines de formation de l’IUT dans des secteurs aussi variés que le monde économique et l’entreprise, les sciences physiques, de la terre, la chimie, la biologie, la santé mais également les sciences humaines et sociales, les technologies de l’information et de la communication, l’environnement…

Les enseignants chercheurs du Département Techniques de Commercialisation


  • Bruno AMANN-Professeur des Universités- LGCO

  • Serge AGBODJO-Maître de Conférences- LGCO

Mes recherches s’inscrivent en comptabilité financière en s’intéressant plus particulièrement aux pratiques de présentation/divulgation de l’information financière des entreprises/organisations et aux interactions comportementales qui sous-tendent les relations entre les entreprises/organisations et les intervenants dans la production de l’information financière dans le contexte des pays en développement (PED) dont notamment les pays africains. Mes travaux cherchent à contextualiser les interactions stratégiques des acteurs en les situant dans leurs contraintes sociales, physiques et institutionnelles. Les institutions de réglementation ne sont pas très fortes dans la plupart des pays d’Afrique, cédant la place à ce que l’on appelle le  “vide institutionnel” , qui permet aux entreprises de remplacer le gouvernement (législateur) dans la façon dont elles s’acquittent de leurs responsabilités sociales et économiques et dans les rapports connexes.


  • Caroline AUBRY-Maître de ConférencesLGCO

Mes travaux de recherche s’intéressent à la fonction ‘risk manager’ (FRM) dans les grandes entreprises françaises :
– la naissance de la FRM. L’histoire récente de la gestion des risques permet de dater et expliquer la création de la FRM, d’identifier les acteurs de l’émergence, d’en proposer une interprétation, de mettre en perspective ses évolutions futures ;
– l’identification de la FRM : que font les RM ? Quelle est leur place dans l’organisation ? Nous proposons une lecture de l’activité et de la place organisationnelle des RM et de la FRM autour des problématiques de client et d’autorité et mettons en perspective leurs évolutions futures. L’agrégation des analyses par l’activité et la place des RM dans l’organisation permettra de faire émerger les rôles organisationnels de la FRM.


Domaines de spécialité scientifique : management stratégique public, qualité industrielle, outils de mesure de la performance servicielle, représentation du changement organisationnel, innovation, performance, certifications, normes, standards.

Recherches actuelles portant sur :
*
éco-labels dans l’habitat et acteurs de la construction éco-responsable
*performances des politiques publiques en matière de rénovation du bâti ancien
*numérique, mobilité, soutenabilité et ruralité


Bruno DAVID – Maître de ConférencesCERTOP

Section CNU 71 Maître de Conférence, Sciences Information et Communication, Université Toulouse 3

Axes de recherche :

-Socio-techno-sémiotique des productions médiatiques

-Journalisme collaboratif et traitement de données massives

Problématiques de travail :

En observant de près la manière dont les journalistes mobilisent les technologies, dans leurs activités de production éditoriale, mes recherches visent à dégager quelques facettes du programme silencieux de ces outils informatisés et connectés (l’écriture de l’écriture). En quoi et comment les outils prescrivent des comportements et des réflexes dans le travail d’écriture. A la suite de Yves Jeanneret, qui montre comment l’écriture produite par les médias informatisés passe par une physique (support), une logistique (dispositif de traitement), une poétique (formes de l’expression), mes travaux articulent analyse des pratiques d’écriture, médiations techniques et jeux de signification repérables dans les productions multimedia.

Communications  scientifiques :

DAVID B, 2019, Journalisme de données : gestion collaborative de sources massives  d’information, 87ème congrès ACFAS, colloque De la gestion personnelle des informations à la gestion des connaissances : analyser les niveaux individuels, collaboratifs et institutionnels de la gestion de l’information, Gatineau, mai.

DAVID B, 2016, Le métier d’agencier à l’épreuve du numérique : conversations autour d’une machine à écrire, Colloque Org&Co de la SFSIC : Trente ans de recherches sur les communications organisationnelles en France, Rennes, mars.


  • Alexandre LAPEYRE-Maître de Conférences- LGCO

Mes recherches portent sur trois thèmes. Le premier a trait à l’efficacité des communications d’entreprises engagées en matière de développement durable. Le second concerne le sentiment de privation financière des consommateurs et ses implications en termes de prises de décisions. Le troisième, plus méthodologique, vise à améliorer l’efficacité des études marketing à travers la détection des individus peu motivés à répondre aux questionnaires


Nolwena MONNIER-Maître de Conférences- LAIRDIL

L’objectif premier du Lairdil est de mieux décrire, analyser et comprendre les processus d’acquisition et d’enseignement des langues dans le souci que les résultats de la recherche soient, in fine, autant de pistes pour l’amélioration de dispositifs d’apprentissage et d’enseignement des langues étrangères de spécialité.

Ma double formation en études médiévales anglaises et en langue de spécialité m’a poussé à lier ces deux thématiques. Je m’intéresse ainsi à la langue de spécialité au moyen-âge. J’ai déjà publié plusieurs articles sur les langues étrangères dans les chroniques médiévales et j’ai également organisé le premier colloque international sur ce thème en février 2017 en collaboration avec le CEMA et l’AMAES.


  • Philippe SAINT-PIERRE-Maître de Conférences- IMT

Ses travaux de recherche concernent principalement le développement de modèles statistiques pour répondre à des questions concrètes. A cet effet, il collabore aussi bien avec des acteurs du secteur public (hôpitaux, institut Pasteur) que du secteur privé (Safety Line, EuroControl, EDF, Danone, …). Il s’est notamment intéressé à la modélisation de l’évolution d’une maladie (asthme, paludisme, VIH), à l’évaluation des coûts associés à une politique de santé, à la prévision d’un atterrissage à risque ou encore à la fiabilité d’une installation électrique.

Il a reçu un prix d’épidémiologie pour sa thèse de doctorat soutenue en 2005. Il a été expert auprès de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (2013-2016) et est membre du bureau biopharmacie et santé de la Société Française de Statistiques depuis 2009. Il est l’auteur de plus 35 articles dans des revues internationales à comité de lecture, il a fait plus de 20 exposés oraux dans des conférences et a participé à l’encadrement de 8 doctorants.

 

Pin It on Pinterest

Share This